Retours d’histoire (Chroniques italiennes)

Oreste Scalzone
Retours d'histoire (Chroniques italiennes I)
Oreste ScalzoneRetours d'histoire (Chroniques italiennes I)
Oreste Scalzone
Retours d'histoire (Chroniques italiennes II)
Oreste ScalzoneRetours d'histoire (Chroniques italiennes II)
Oreste Scalzone
Retours d'histoire (Chroniques italiennes III)
Oreste ScalzoneRetours d'histoire (Chroniques italiennes III)

 

VOCE di BANDITORE : PRO MEMORIA, PRO VERITATE (un po’ di parresia, veridizione…)

Oreste Scalzone autour de la question de la subjectivité et de la parrêsia, et de ces Retours d’histoire actuels assombrie d’anciens et nouveaux fascismes.
La parrêsia serait une exigence minimum à approcher de tels Retours d’histoire. Comment l’histoire italienne encore proche des années 70 résonne t’elle en ce présent assombri ?
De quelles notions de la subjectivité et de la parrêsia pouvons nous nous emparer, après Guattari, ou Foucault, depuis le point d’une histoire collective dans laquelle ils s’inscrivent, qui ressemble encore à ce que fut cette expérience, qui permettraient de l’entendre ? Visages, noms, parcours désordonnés des vies et des pensées non constituées réfléchies à voix haute, et tous moments que l’on croirait déjà oubliés d’invention et de critique radicale.

Temporalités, subjectivités, politique, Université Paris 8 Saint-Denis, 13/02/2019.