Retours d'histoire (Chroniques italiennes)

 

 

VOCE  di  BANDITORE : PRO MEMORIA, PRO VERITATE (un po' di parresia, veridizione...)

Oreste Scalzone autour de la question de  la subjectivité et de la parrêsia, et de ces Retours d’histoire actuels assombrie d’anciens et nouveaux fascismes.
La parrêsia serait une exigence minimum à approcher de tels Retours d’histoire. Comment l’histoire italienne encore proche des années 70 résonne t’elle en ce présent assombri ?
De quelles notions de la subjectivité et de la parrêsia pouvons nous nous emparer, après Guattari, ou Foucault, depuis le point d’une histoire collective dans laquelle ils s'inscrivent, qui ressemble encore à ce que fut cette expérience, qui permettraient de l’entendre ?  Visages, noms, parcours désordonnés des vies et des pensées non constituées réfléchies à voix haute, et tous moments que l’on croirait déjà oubliés d’invention et de critique radicale.

Oreste Scalzone est un militant politique italien d’extrême gauche, et l’un des cofondateurs du mouvement Potere Operaio, avec Toni Negri, Franco Piperno, et un millier d’autres activistes, partisans d’une critique radicale du capitalisme, du travail, de l’État et de la société actuelle.
Exilé en France des années de plomb, il verra sa condamnation prescrite en février 2007, date après laquelle il entame le retour en Italie.
Il n’aura jamais cessé jusqu’à ce jour de militer.
Blog : Oreste Scalzone & Complici.


Séminaire Temporalités, subjectivités, politique, Université Paris 8 Saint-Denis, 13/02/2019.