Quelques entrées dans la socio-analyse et l’analyse institutionnelle

Valentin Schaepelynck et Naji El Khatib
Quelques entrées dans la socio-analyse et l'analyse institutionnelle
Valentin Schaepelynck et Naji El KhatibQuelques entrées dans la socio-analyse et l'analyse institutionnelle

 

Échange entre Valentin Schaepelynck et Naji El Khatib, à propos de l’histoire de l’analyse institutionnelle et de la socio-analyse, de ses origines multiples dans les recherches de Félix Guattari, Georges Lapassade, Jean Oury, René Lourau etc., et de ses actualisations dans les expérimentations politiques et sociales, les pratiques d’intervention, et d’analyse, en particulier ici en regard de la palestine.
Les recherches de Valentin Schaepelynck ont laissé ouverte la question des contradictions de l’analyse institutionnelle et de la socio-analyse dans la mesure où c’est leur réappropriation et leur remise en question en contexte qui permet d’en concevoir la pertinence au delà des domaines d’application de la psychiatrie, de l’éducation, dans la pratique sociale et la pratique politique.
Pour Naji El Khatib, la socioanalyse est un outil précieux d’analyse critique, qu’il propose d’appliquer à la situation de la Palestine afin de mettre à l’épreuve et de renverser les structures institutionnelles, traditionnelles et coloniales.

Voir aussi :
Valentin Schaepelynck, L’Institution renversée, Eterotopia, 2018.

Qu'est-ce qu'un groupe, une organisation, une institution ?, 03/02/2018.