Mémoires et présences

Oreste Scalzone
Mémoires et présences
Oreste ScalzoneMémoires et présences

 

Dans les années 70 et 80 dites des "années de plomb", l'État italien met en place un arsenal répressif d'exception avec la promulgation d'un État d'urgence et des lois spéciales qui seront ensuite peu à peu intégrées.
Une loi d'amnistie avait pourtant existé en 1946 dite "loi Togliatti", promulguée à l'occasion de la proclamation de la République, puis plusieurs mesures d'amnistie et d'indulto dans les années 50 et 60 durant la guerre froide, en un même objectif de continuité constitutionnelle et de récupération du personnel politique et administratif par delà les changements de régimes et les conflits. Mais cela ne sera jamais le cas des prisonniers politiques et des fugitifs des années 70 et 80, irrécupérables de ce point de vue.
La politique d'exception, notamment avec les lois spéciales du "Repentir" et de la "Dissociation" face à l'emprisonnement dans les conditions de la prison de haute sécurité, ont dès lors contribué à contrario, en instruisant une notion mystique et mystifiée de l'État pénal instauré, à détruire les chances d'un retour apaisé sur le passé tumultueux et violent de cette période de mouvement de masse.
Les demandes récentes d'extradition par l'Italie de quelques un·e·s des asilé·e·s italien·ne·s en France de ces années-là réitèrent, quelques 40 années plus tard, cette situation.
Le site "Mémoires et Présences" vient en soutien à la lutte contre ces menaces d'extraditions, et en un rappel informé de l'histoire des années 70 et 80 italiennes et de l'accueil en France de ces asilé·e·s où ils et elles ont depuis reconstruit leurs vies.

Site Internet « Mémoires et Présences » :
https://memoires-et-presences.fr

Voir aussi :
Paolo Persichetti et Oreste Scalzone, La révolution et l'État. Insurrections et « contre-insurrection » dans l’Italie de l’après 68 : la démocratie pénale, l’État d’urgence, Dagorno, 2000.
Isabelle Sommier, La violence politique et son deuil. L'après 68 en France et en Italie, Presses universitaires de Rennes, 1998.
Isabelle Sommier, "Repentir et dissociation : la fin des 'années de plomb' en Italie ?", Cultures & Conflits, 2000/5, N° 40.

Rêves II, 29/03/2022.