Maintenant, plus que jamais

Artwork by Susanna Gonzo

En diffusion en Livestream
Octobre 2022
http://stream.transglobal-studies.org

#MUSICIANSFORPALESTINE x RADIO AL HARA 27/09/2022 – 5 hrs
#KIOSK RADIO MIX 5/08/2022 - Stefan Christoff – 1hr
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 13 - Amirtha Kidambi – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 12 - Maya Alkhaldi – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 11 - Sharif Sehnaoui – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 10 - KMRU (Joseph Kamaru) – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 9 - Brian Eno – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 8 - Leanne Betasamosake Simpson – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 7 - Damon Davis – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 6 - Narcy (Yassin Alsalman) – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 5 - Reem Kelani – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 4 - DRMNGNOW – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 3 - Büşra Kayıkçı – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 2 - Asher Gamedze – 19 min
#MUSICIANSFORPALESTINE PODCAST 1 - Msaki – 19 min

Musicians for Palestine est un réseau global de musicien·ne·s oeuvrant de concert pour soutenir les droits humains palestiniens et briser le silence face aux crimes de guerre de l'État israélien contre le peuple palestinien. Le podcast #MusiciansForPalestine est une série de conversations avec des artistes signataires de notre déclaration collective : https://musiciansforpalestine.com
« Nous vous appelons à nous rejoindre en refusant de vous produire dans les institutions culturelles complices d'Israël, et en soutenant fermement le peuple palestinien et ses droits à la souveraineté et à la liberté. Nous pensons que ce geste est indispensable si nous voulons espérer vivre un jour dans un monde sans ségrégation ni apartheid. »

 

#MusiciansForPalestine :
Maintenant, plus que jamais

Aujourd'hui, il est plus important que jamais que les musicien·ne·s du monde entier prennent la parole ensemble pour soutenir la lutte des Palestinien·ne·s pour la liberté, la justice et l'égalité.
Le système israélien d'oppression violente contre les Palestinien·ne·s indigènes, en place depuis des décennies, bénéficie d'un soutien financier, militaire et politique massif de la part de l'Occident complice et, par conséquent, jouit d'un niveau d'impunité sans précédent.
Ceci permet à Israël d'intensifier sa répression violente, son siège, son nettoyage ethnique et sa terreur quotidienne contre les Palestinien·ne·s sans craindre de conséquences graves.
L'année dernière, après les bombardements de mai 2021 par l'Israël de l'apartheid de Gaza assiégée, des centaines d'artistes du monde entier ont signé notre lettre collective #MusiciansForPalestine, l'objectif étant de concentrer énergie, attention, amour et soin à arriver à ce que nous soutenions tou·te·s la Palestine.
Cet été, Gaza a subi un nouveau bombardement israélien, qui a coûté la vie à 49 Palestinien·ne·s, dont 17 enfants, et aujourd'hui, Gaza reste sous un siège militaire total, pour la 15e année consécutive. La Cisjordanie reste sous occupation militaire israélienne qui facilite le vol continu de la terre palestinienne par l'expansion des colonies de peuplement soutenues par l'État israélien.
Des millions de réfugié·e·s palestinien·ne·s à travers le monde se voient collectivement refuser leur droit au retour à la Palestine historique, stipulé par l'ONU, sur des terres qui sont sous le contrôle de l'État israélien. Dans de nombreux cas, les communautés palestiniennes sont toujours confrontées à un nettoyage ethnique progressif et continu, à Al-Naqab (Negev), Cheikh Jarrah et Silwan, Tuwani, Masafer Yatta et ailleurs.
Des milliers de prisonnier·e·s politiques palestinien·ne·s se trouvent toujours dans les prisons israéliennes, et des centaines sont maintenu·e·s en détention administrative pour une durée indéterminée, sans inculpation ni procès. Les étudiant·e·s palestinien·ne·s qui se préparent pour une nouvelle année d'études sont confrontés à la réalité quotidienne du passage par des postes de contrôle militaires israéliens où ils et elles sont arbitrairement arrêté·e·s, fouillé·e·s et détenu·e·s. Ces faits ont été documentés par d'importantes organisations palestiniennes telles qu'Addameer ou Defence for Children International, dont le travail essentiel en faveur des droits humains fait face à des dénigrements et à une répression croissante de la part d'Israël. Nous nous tenons avec les six #StandWithTheSix.
Afin de faire taire toute critique et tout plaidoyer en faveur des droits des Palestinien·ne·s, les forces d'occupation de l'Israël de l'apartheid visent également les journalistes palestinien·ne·s par des attaques violentes. Ceci inclue la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh qui a été assassinée par une balle tirée par un sniper israélien.
Malgré ces mesures répressives, les organisations de défense des droits humains et les experts du monde entier s'accordent de plus en plus à dire qu'Israël n'est pas seulement impliqué dans l'occupation militaire et le colonialisme de peuplement, mais qu'il commet également le crime contre l'humanité qu'est l'apartheid.
En tant que musicien·ne·s, nous pouvons contribuer à briser le mur du silence et protester contre ces grandes injustices dont est victime le peuple palestinien. Beaucoup d'entre nous viennent ou travaillent dans des États qui sont profondément complices du maintien de ce système d'une grave injustice.
Nous pensons que maintenant, plus que jamais, il est temps de respecter le piquet de grève pacifique palestinien en refusant les invitations à des événements subventionnés ou parrainés par l'État israélien, ses groupes de pression ou des institutions culturelles complices. De tels événements ne peuvent que légitimer les politiques d'apartheid israéliennes. Dans ce contexte, le récent boycott du festival Pop-Kultur à Berlin, qui a accepté le soutien de l'État israélien, est une source d'inspiration.
Aujourd'hui, nous partageons le soutien de centaines de musicien·ne·s qui rejoignent l'appel #MusiciansForPalestine pour se tenir aux côtés de la Palestine.

Amour, respect et solidarité.

Sept. 2022
Groupe organisateur de #MusiciansForPalestine