L’hygiénisme en tant qu’idéologie de contrôle de l’espace urbain

Cosimo Lisi
L'hygiénisme en tant qu'idéologie de contrôle de l'espace urbain
Cosimo LisiL'hygiénisme en tant qu'idéologie de contrôle de l'espace urbain

 

L’intervention propose de revenir, dans le contexte des politiques sanitaires liées à la pandémie de coronavirus Covid-19 sur l’histoire de l’hygiénisme.
Né entre le 18 et le 19ème siècle en France, et contemporain de l’industrialisation et de la colonisation, l’idéologie hygiéniste connaît différentes phases, en particulier décrété médecine politique et sociale selon une analogie positiviste lors de l’épidémie de choléra de 1832, il servira de justification scientifique aux politiques de contrôle et de disciplinarisation des corps et des conduites au service de l’ordre du capital et de la nation, qui pathologise les classes populaires, les colonisés, les nomades, d’un côté, et la classe ouvrière de l’autre peu à peu nationalisée, et réorganise l’espace urbain à son bénéfice et contre quoi de nombreuses insurrections ont lieu tout au long de son histoire : révolte des Canuts, insurgés de juin 1848, comités de grèves des loyers, etc.

 

18/02/2021.