L'héritage de Sykes-Picot

 

 

Les Accords de Sykes-Picot de 1916 découpent le moyen-orient en zones d'influence des empires coloniaux français et britannique, suivis de la Déclaration de Balfour qui amorcera la dépossession des palestiniens de la Palestine, du Traité de Sèvres et des Accords de Lausanne dont le Kurdistan est absent des cartes qu'ils dessinent, désormais divisés entre la Turquie, la Syrie, l'Irak et l'Iran.
L'intervention propose de relier ces situations historiques aux réflexions et aux mouvements pour Un seul État démocratique en Palestine, et du Confédéralisme démocratique des régions autonomes du Kurdistan.

Naji El Khatib est sociologue. Doctorat de sociologie politique à l’EHESS à Paris. Il a enseigné à l’Université An-Najah à Naplouse en Palestine en même temps que pris part au CUEM-Consortium des Universités Euro-Méditérranéennes. À l'initiative de l’Institut des Humanités MEDFIL et du Groupe d'études transglobales. Ses domaines de recherche sont la sociologie de l’intervention, la socio-analyse et l’analyse institutionnelle, la psycho-analyse des groupes, les théories et les méthodes de formalisation de la recherche et de l’enseignement et leur mise en pratique. La sociologie de la famille, de la santé, du travail social, de l’éducation, et du juridico-social. Ses recherches et ouvrages récents portent sur le genre et les femmes en Palestine, le projet d’un seul État en Palestine, et les dialogues palestiniens à l’international.

Séminaire d'études politiques, Université Paris 8 Saint-Denis, 08/12/2016.