L'État au Proche et Moyen-Orient : Enjeux épistémologiques et politiques

 

L'intervention aborde les situations complexes de la région du Proche et du Moyen-Orient en développant une réflexion critique sur les notions d'identité, de nation, d'État-nation, de 'nation-building', et de frontières en fonction de plusieurs facteurs tels que la localisation géographique, le contexte économique, politique et social. Cette approche critique concerne l'ensemble de la région et plus particulièrement les peuples palestinien et kurde.
L'intervention propose de croiser les points de vue concernant l’utilisation de ces notions pour élaborer un corpus de réflexion à propos de l’émergence de nouveaux paradigmes politiques.
Le désir de l'État « national » parmi les Palestiniens et les Kurdes a été et reste confronté aux réalités géostratégiques et à l'héritage colonial.
Cependant, un tournant est en cours qui se concrétise par la production de nouveaux paradigmes venant remplacer les théories politiques de l'ère des « guerres de libération nationale », vers le post-nationalisme (en Palestine) et vers le confédéralisme (au Kurdistan).
Les thèses postnationales en Palestine, font partie des thèses discutées en direction de la résolution du conflit israélo-palestinien, une résolution qui mettrait fin au système colonial d'apartheid actuel imposé par l'État d'Israël. Cette résolution devra être une garantie d'égale citoyenneté à part entière en dehors de la nationalité dans la Palestine historique dans son ensemble.
Cependant, une démystification du discours démocratique et laïque et de ces nouveaux paradigmes est plus que nécessaire en un moment historique de bouleversement de toute la région.

Naji El Khatib est sociologue. Doctorat de sociologie politique à l’EHESS à Paris. Il a enseigné à l’Université An-Najah à Naplouse en Palestine en même temps que pris part au CUEM-Consortium des Universités Euro-Méditérranéennes. À l'initiative de l’Institut des Humanités MEDFIL et du Groupe d'études transglobales. Ses domaines de recherche sont la sociologie de l’intervention, la socio-analyse et l’analyse institutionnelle, la psycho-analyse des groupes, les théories et les méthodes de formalisation de la recherche et de l’enseignement et leur mise en pratique. La sociologie de la famille, de la santé, du travail social, de l’éducation, et du juridico-social. Ses recherches et ouvrages récents portent sur le genre et les femmes en Palestine, le projet d’un seul État en Palestine, et les dialogues palestiniens à l’international.

Séminaire libre d'études politiques, Université Paris 8 Saint-Denis, 24/01/2018.