Lecture au hasard des pages de Cavalier d’épée

Pierre Chopinaud
Autour de Cavalier d'épée. Écrits biographiques et politiques (P.O.L., 2021)
Pierre ChopinaudAutour de Cavalier d'épée. Écrits biographiques et politiques (P.O.L., 2021)

 

L’écrivain Pierre Chopinaud à l’occasion de cette rencontre proposait un parcours de lecture, au hasard des pages du livre Cavalier d’épée. Écrits biographiques et politiques (P.O.L, 2021), chaque page ouvrant à un resouvenir et des associations d’idées proposés à la discussion, comme un jeu, où trahir c’est réactualiser in situ le potentiel politique d’une expérience, en un ordre non chronologique du livre.
1. Souvenir : de la fête de l’Insurrection gitane en tant que forme vivante de la mémoire et des enjeux politiques de l’écriture de l’histoire ; 2. Jouer : ou le sens du jeu comme forme de résistance subalterne pour déjouer les structures sociales imposées, et comme le jeu de cartes du tarot ; 3. Parler : d’une page sur l’expérience de parler, de traduire, et d’écrire la langue de l’autre, et sur la vie des relations dans lesquelles toujours on parle, traduit, ou écrit ; 4. Trahir : la classe et l’ordre social dominants ou comment suivre les chemins de traverse.

Voir aussi :
Pierre Chopinaud, Cavalier d’épée. Écrits biographiques et politiques, P.O.L., 2021.
Précédé de Enfant de perdition, P.O.L., 2020.
Et Avava ovava : Et nos enfants aimants rachèteront l’innocence du monde, d’Anina Ciuciu, Pierre Chopinaud, Lise Foisneau, Valentin Merlin, Saïmir Mile, Les presses du réel, 2014.

Rêves II, 31/03/2022.