La réalité n’est pas capitaliste

6 juillet 2020
12h00-14h00 Santiago (CLT et GMT/UTC-4) / 18h00-20h00 Paris (CLT+6 et GMT/UTC+2)
Entretien avec le collectif Vitrina Dystópica.

 

Vitrina Dystópica s’engage dans des relations avec celleux qui persistent et résistent à l’état de crise mondiale : endettement, persécution, isolement, confusion et violence capitaliste.
Face à l’annulation, la marchandisation, la gentrification de nos vies, Vitrina Dystópica invite à se regrouper temporairement pour partager les complicités, les expériences, les inclinaisons stratégiques, les co-incidences affectives et pour vivre différemment en des temps difficiles.
Nous voulons réfléchir à la manière dont nous définissons nos stratégies d’existence/persistance/résistance aujourd’hui, à partir de différentes formes d’expression, qu’il s’agisse d’art, de médias, de sexualités, de solidarités internationales ou des stratégies par lesquelles nous nous mettons en jeu en redonnant une épaisseur à la réalité à l’encontre du monde transparent du capitalisme.

Vitrina Dystópica sur Internet :
https://dystopica.org/
https://facebook.com/vdistopica