Discuter-traduire Rêver sous le IIIème Reich de Charlotte Beradt

L'équipe du Centre d’Études Périphérie Épistémologique de l’Université nationale de Rosario présentait en décembre dernier via l'Internet lors de la 3ème séance du séminaire libre d'études politiques à l'Université Paris 8 « Rêves (L'archive entre poétique, politique, et violence de l'histoire) » les recherches effectuées au cours d’une année et demie d’une démarche collective de lecture et de traduction de l’ouvrage de Charlotte Beradt, Rêver sous le IIIème Reich, à l'initiative de la chercheuse Soledad Nívoli, ainsi qu’une archive de récits de rêves collectés durant la période de la pandémie de Covid-19. Les interventions lues en espagnol ou en français étaient simultanément disponibles à la lecture dans l'autre langue, et suivies d'une discussion traduite à l'oral.
Nous réunissons ici l'introduction de la rencontre, les liens vers les textes d'intervention dans les deux langues, ainsi que l'enregistrement de la discussion.

 

Introduction

Lorsque nous avons entendu parler de ce livre, nous nous sommes immédiatement demandé pourquoi il n’en existait pas de version espagnole et pourquoi la traduction de ce livre dans notre langue tardait. Rêver sous le IIIème Reich a paru initialement en allemand en 1966, deux ans plus tard en anglais, et seulement en 1991 en italien. Il a été traduit en français en 2002 et, plus d’une décennie plus tard, en croate (2015) et en portugais (2017). Il est certainement surprenant que plus d’un demi-siècle après sa première publication, la traduction en espagnol n’ait pas été entreprise jusqu’à aujourd’hui, compte tenu du fait que l’intérêt intellectuel et social du public hispanophone pour les sujets abordés ici est considéré comme allant de soi. Au-delà des élucubrations que nous avons pu en tirer, et compte tenu du fait que la tâche était encore à accomplir, nous avons décidé de nous mettre au travail.
D’autre part, cette tâche a eu dès le début une orientation vers l’élaboration collective. À différents moments de notre travail, nous avons ouvert le processus de travail à une discussion de groupe dans le but de vérifier la lisibilité de la traduction et avec l’intention de parvenir à un texte qui prendrait en compte les suggestions et les points soulevés par les autres lecteurs. Nous pensons qu’à travers ces différentes instances, nous avons mis en jeu quelque chose de la condition humaine de la pluralité, qui d’une certaine manière contrecarre la tendance à la fragmentation et à l’isolement qui affecte souvent le travail intellectuel.
En ce qui concerne les résonances avec notre temps présent, nous considérons que l’un des aspects significatifs du travail de Beradt est de nous avoir montré que les "fables politiques" imaginées sous le Troisième Reich contiennent des informations sur l’environnement des rêveurs, mais aussi des avertissements sur ce qui peut arriver si nous ne réagissons pas à temps. L’un des résultats les plus frappants de la collecte méthodique et urgente de récits de rêves dispersés dans un milieu qui déchire violemment l’espace entre les êtres humains, est sans doute celui d’avoir constitué une "communauté de rêveurs" qui a mis l’œil de la nuit là où la veille l’aveuglait, signalant en rêve l’effondrement de la vie privée qui s’annonçait. En fait, dans les histoires oniriques que Beradt nous rapporte, le pli que tout sujet fait du monde environnant est configuré et développé, de sorte que les rêves sont porteurs de connaissances auxquelles le sujet éveillé ne peut accéder. Avec l’avancée des médias de propagande dans la sphère intime, la capacité critique du sujet par rapport à ce qui se passe dans son monde environnant est nettement diminuée. La manière dont la réalité est construite est intensément conditionnée par ces conditions. Si ces "fables politiques" trouvent un sens actuel, c’est peut-être dans le fait de montrer que les groupements humains ont diverses manières d’alerter la catastrophe, dont l’une est celle d’écouter ce que le monde des rêves, en tant que "sismographe" des catastrophes politiques en statu nascendi, a à dire.

 

Textes des interventions

Soledad Nívoli et Leandro Levi
Sur la traduction en espagnol de l'ouvrage Rêver sous le IIIème Reich de Charlotte Beradt
Sobre la traducción al español del libro Das Dritte Reich des Traums de Charlotte Beradt

Sofía Payaro
El Tercer Reich de los sueños. Recueil d'essais critiques
El Tercer Reich de los sueños : Volumen crítico

Lucía Brienza et Flavia Castro
Une archive onirique en temps de pandémie
Acerca de un archivo onirico en tiempos de pandemia

Victoria Farruggia
Des rêves. Au-delà de la psychanalyse et de la sphère privée
De los sueños. Más allá del psicoanálisis y del ámbito privado

 

Enregistrement de la discussion

 

Traductions des échanges : Sofia Payaro, Carlos Pérez López, Julie Alfonsi, Magdalena Brand.
Modération : Carlos Pérez López, Béatrice Rettig.