Croisements oniriques. Théories amérindiennes du rêve et contributions méthodologiques à l’étude de la vie onirique

Gemma Orobitg Canal
Croisements oniriques. Croisements oniriques. Théories amérindiennes du rêve et contributions méthodologiques à l'étude de la vie onirique
Gemma Orobitg CanalCroisements oniriques. Croisements oniriques. Théories amérindiennes du rêve et contributions méthodologiques à l'étude de la vie onirique

 

Basé sur plus de vingt ans de travail ethnographique chez les Indiens pumé des Llanos de Apure (Venezuela), l’objectif de la présentation est, d’une part, de justifier la pertinence de la question « Qu’est-ce que le rêve à partir de l’expérience d’une personne pumé ? » ainsi que d’avancer dans sa réponse. D’autre part, elle s’intéresse à l’approche du rêve en tant qu’outil méthodologique. En particulier, elle présente la méthodologie de communication des rêves au cours de la recherche anthropologique dans le but de la soumettre à un examen critique. En d’autres termes, dans cette intervention, l’expérience du rêve est abordée à la fois comme un objet d’étude dont l’universalité doit être revue, et comme un outil méthodologique pour les sciences sociales.

Voir aussi :
Gemma Orobitg Canal sur le site de l’Université de Barcelone.
Gemma Orobitg Canal sur la plateforme Academia.
Revue Entre Diversidades, 2017/2, N°9.
Barbara Tedlock, « Bicultural dreaming as an intersubjective communicative process », Dreaming, 17/2, 2007.

Rêves II, 28/03/2022.