Agir politique des femmes dans les mondes arabes et musulmans

Sonia Dayan-Herzbrun
Agir politique des femmes dans les mondes arabes et musulmans
Sonia Dayan-HerzbrunAgir politique des femmes dans les mondes arabes et musulmans

 

L’intervention entend introduire aux formes de luttes des femmes dans les mondes arabes et musulmans et aborder les apports épistémologiques et politiques féministes et décoloniaux au travers de la diversité de leurs situations. On parle ici des mondes arabes et musulmans en tant qu’une formation épistémologique hégémonique au sens gramscien tel qu’en traite Edward Saïd dans L’Orientalisme, partie de l’entreprise coloniale, dont le statut et les situations de vie des femmes ont aussi fait l’objet, également essentialisées.
Considérées tels des objets passifs, et victimes de leurs sociétés au regard hégémonique androcentriste et orientaliste faisant dès lors preuve de l’aveuglement épistémologique propre à la position dominante, les femmes des pays colonisés devraient devenir ‘modernes’, et semblables aux femmes des pays colonisateurs en un même processus de dévalorisation des hommes qui sont ainsi féminisés.
Il s’agit à l’inverse de faire l’histoire des femmes et de leurs formes d’agir politique, de leur participation active aux luttes, trop souvent effacée.
L’intervention fait suite à une intervention précédente dans le même contexte intitulée L’État : De l’entreprise coloniale à la vision décoloniale (Séminaire libre d’études politiques, Université Paris 8, 17/11/2016).

Etudes politiques en Palestine et Kurdistan, 16/02/2017.